PMU

À l’origine organisés de façon sauvage par des bookmakers, les paris sur les hippodromes vivent sans structure. En 1891, Joseph Oller invente la mutualisation des paris. La loi du 2 juin 1891 met fin à l’arbitraire des bookmakers car elle repose sur un principe simple : les parieurs jouent les uns contre les autres et les sommes jouées sont partagées entre les gagnants. C’est le début du pari mutuel.

Par la loi du 16 avril 1930, les Sociétés de Courses, seuls organismes habilités depuis 1891 à organiser les courses de chevaux et à vendre des paris, reçoivent l’autorisation d’enregistrer les paris à l’extérieur des hippodromes exclusivement sous forme mutualiste. Elles créent alors un service commun, le Pari Mutuel Urbain.

Partager
Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+